DPP_ffribgnbbksjjm00011456

20 ans! Et oui, déjà 20 ans que notre chère "C24S" existe... Pour fêter cela, que pouvions nous rêver de mieux qu'une course en DaVic (www.da-vic.fr) réunissant une bonne partie des amis et habitués du CIRCUIT 24 SAMOISIEN? Et bien on ne s'est pas contenté d’en rêver, on l'a fait!

Et oui, 20 bougies à souffler et un système DaVic à inaugurer, rien que ça !

12 équipes (35 pilotes) avaient répondus à l'appel:

Equipes-Pilotes 20ans C24S

Pour tout ce petit monde, les consignes étaient simples: aux commandes d'impressionnantes Gr5 Sideways, il fallait parcourir la plus grande distance durant les 5 heures de course programmées (voir le règlement de l'épreuve ici: Reglements_Technique_et_Sportif_20ans_C24S_V3).
Mais par-dessus tout, l'objectif était de partager un moment convivial entre amis. Et de ce côté-là, je ne crois pas me tromper en affirmant que le pari fut gagné : fun et plaisir furent bien en rendez-vous!

Les premiers pilotes sont arrivés vers 14h30. Les postes de pilotage ont été attribués par tirage au sort (notez qu'il a été très compliqué de trouver une main innocente parmi l’assemblée... Heureusement que Remi était là!).

DPP_ffribgnbbksjjmh00011456

DPP_ffribgnbbksjjmh00011457

DPP_ffribgnbbksjjmh00011458

DPP_ffribgnbbksjjmh00011459

Pendant environ 1h30, les équipes ont eu tout le loisir « d’apprendre » la piste et de peaufiner les réglages de leur auto.
Peu après 16h00, la direction de course annonce la fin des essais libres. C’est alors qu’au loin, on entend un sifflement étrange, comme un bruit de turbine qui démarre... Probablement l'hélico de la TV qui s'apprête à décoller. Soudain, ça y est, on aperçoit enfin l’engin qui décolle. Chose bizarre, le pilote, lui, est resté à terre, planté comme un piquet à côté de sa bruyante machine... Un problème de poids sans doute !

16h10, l'hélico se positionne en stationnaire au-dessus de la ligne de départ. La pression monte... Le départ est imminent. On n’entend plus une mouche voler au C24S. Quoi !? Qu’entends-je ? Qui me dit : « impossible qu’il n’y est aucun bruit au C24S avec les énergumènes qui le composent » !? Bon OK, vous avez gagné… Ça braillait de tous côtés ! On ne peut vraiment rien vous cacher!

16h15, après s'être allumés un à un, les quatre feux rouges s'éteignent. C'est le départ ! Les chevaux sont lâcher, et les 12 voitures s'élancent dans un bruit infernal... Je veux bien évidement parler des beuglements des pilotes ! Ils arrivent sans mal à couvrir le bruit de plusieurs V12 Ferrari, Flat 6 Porsche et autres 4 cylindres Ford et BMW, tous lancés à pleine charge… Bon, il faut dire que pour ceux qui partent en milieu de peloton, le départ est plutôt « musclé » et les contacts nombreux (cf la vidéo à la fin de l'article pour voir le team ROOKIES en plein flagrant délit...). Mais bon, une fois la phase de départ passée et quelques tours bouclés, l'ensemble du plateau ne tarde pas à trouver ses marques. Et c'est partie pour 5H de course endiablée!

DPP_ffribgnbbksjjmh00011466

DPP_ffribgnbbksjjmh00011468

DPP_ffribgnbbksjjmh00011469

DPP_ffribgnbbksjjmh00011472

DPP_ffribgnbbksjjmh00011473

DPP_ffribgnbbksjjmh00011476

DPP_ffribgnbbksjjm00011456n

Dès la première heure, l'équipe du SCIF et son pilote vedette (David LAURENT himself) font parler la poudre. Ils s'emparent de suite de la tête de la course et ils la conserveront jusqu’au damier. Cependant, vu l’état de de leur couronne à l’arrivée, il était temps que la course se termine !

En seconde position finale, on retrouve les C.NOUS (à 26 tours du SCIF). Très belle performance des trois pilotes du team, qui pointaient en quatrième position à l'issue de la première heure de course. Pourtant, leur Ferrari avait un manque de puissance certain. Mais une course limpide, sans les moindres soucis technique, alliée à la régularité de ses trois pilotes (et également aux pannes rencontrées par leurs concurrents directs), permettront au team C.NOUS de terminer avec 7 tours d'avance sur les L.BOYS.

En début de course, les LEGENDER BOYS tentent de suivre la cadence effrénée de David du SCIF. Mais face à un tel pilote, la tâche est plus que rude ! D'autant plus que leur belle BMW 320 est quelque peu poussive. Après une heure de course, ils sont déjà relégués à 9 tours du leader, mais ont 6 tours d’avance sur leur poursuivant direct, le team DUPARCHOC. Malheureusement pour eux, peu après 1h30 de course, la rupture d'un câble d’alimentation, au niveau du guide, les fera chuter en milieu de plateau. S'ensuivra alors pour les L.BOYS une laborieuse remontée, qui les amènera jusqu'à la 3ème place finale.

DPP_ffribgnbbksjjmh00011486

DPP_ffribgnbbksjjmh00011488

Au pied du podium final, on retrouve les DUPARCHOC. C’est derniers n'auront également pas démérité. A la fin de la première heure, ils occupaient la troisième place. Après l'arrêt au stand relativement long de la BMW 320 des L.BOYS, ils s'emparèrent logiquement de la seconde place, derrière le SCIF. Longtemps aux prises avec les C.NOUS, alors menaçants troisièmes, leur course s’obscurcie à cause d’un malheureux problème de train avant : une roue baladeuse (perdue sur la piste à plusieurs reprises). Ils n'auront au final pas d'autres choix que de s'arrêter pour recoller. Mais pour trop recoller visiblement… Et oui, chez les DUPARCHOC, on ne lésine pas sur la colle! Car en plus de coller la jante incriminée, c'est tout l'axe avant qui s’est retrouvé figé pour le reste de la course… (et peut-être même pour la vie !). Pour preuves, les « plats » impressionnants visibles à l’arrivée sur les deux pneus avant de la 512BB jaune. On se demande même comment ils pouvaient rouler aussi vite avec un tel handicap!  Ce qui est certain, c'est que sans tous ces soucis techniques, la belle italienne aurait affolé les chronos... Et grâce aux DUPARCHOC et leurs petits copains les L.BOYS, on aura vécu un finish vraiment haletant. Car durant près de 3/4 d'heure, moins de 2 tours séparaient les deux équipes. Deux petits tours, c'est d’ailleurs le plus petit écart enregistré à l'arrivée.

DPP_ffribgnbbksjjmh00011485

Derrière, c'est le team GG qui complète le top 5. Au bout d’une heure de course, ils pointaient pourtant en 11ème position. Mais par la suite, ils se réveilleront et feront une remontée impressionnante (jusqu’à la 5ème place, donc). Ils avaient probablement l’auto la plus rapide du plateau (une superbe BMW M1 aux célèbres couleurs de JPS), et également l’un des pilotes les plus véloces du plateau: le jeune et très prometteur Enzo. Un cocktail détonant ! De quoi faire des étincelles et… de quoi signer le meilleur tour en course : 11.210s

DPP_ffribgnbbksjjmh00011471

L’intégralité du classement est disponible ici : R_sultats_20_ans_C24S

DPP_ffribgnbbksjjmh00011480

DPP_ffribgnbbksjjmh00011479

Côté ravitaillement, c’était arrêt au stand obligatoire pour les pilotes, ramasseurs et visiteurs au bout de 3H de course ! Une pause de 3H… Il fallait bien ça pour l’apéro, la tombola, les pizzas, les blablas, la projection de films « souvenirs », et… le gâteau d’anniversaire ! Puis la course a repris vers 22h00 pour les 2H restantes.

DPP_ffribgnbbksjjmh00011481

DPP_ffribgnbbksjjmh00011482

DPP_ffribgnbbksjjmh00011483

Côté technique, hormis un manque de "jus" notoire impactant la piste jaune (sur deux modules), notre installation a relativement bien fonctionné. Pour être tout à fait honnêtes, une fois le drapeau à damiers abaissé, nous étions (les membres du C24S) tous soulagés que la course soit terminée sans que nous rencontrions de problème majeur...  Car il faut le rappeler, cette événementielle faisait figure de « test grandeur nature ». Notre « DAVIC » n'avait été monté que 4 fois avant cette course, et toujours en mode « essais libres ». Jamais nous n'avions réellement lancé de course. Bon, il y a eu tout de même un petit « couac » au départ avec PC Lap Counter, le logiciel de course que nous apprivoisons doucement depuis quelques semaines: au lieu de partir sur une course de 5H, nous sommes partie sur un segment d'une heure. Il a juste fallut relancer une course de 4H dans la foulée, sans toucher au positionnement des autos, et en rajoutant à chaque équipe le nombre de tours effectués durant la première heure.
Cette course inaugurale nous a donc permis de mettre le doigt sur différents points qu'il nous faudra améliorer par la suite, pour rouler avec encore plus de plaisir (comme par exemple revoir notre système de pontage pour pallier aux pertes de courant (câbles trop fins ne laissant pas assez passer la puissance) et éventuellement rajouter une aiguille centrale pour apporter plus de fluidité dans le trafic, etc.).
Mais dans l'ensemble, nous sommes hyper satisfaits de notre installation. Et surtout super heureux de savoir que les personnes présentes ce samedi 24 mars 2018 ont tous pris beaucoup de plaisir sur et autour de notre piste.

Nous remercions donc vivement l'ensemble des participants, ainsi que les visiteurs, qui ont gentiment répondu présents à notre invitation. Sans eux, pas de course et pas de fête!

Un grand merci également à nos partenaires qui nous ont permis d'organiser sereinement cette événementielle:

Les magasins spécialisés VPC - Voitures Pour Circuits (www.v-p-c.fr) et Circuits de Légende (www.circuitsdelegende.com) pour avoir contribué à la constitution des lots pour notre tombola.

Merci à la pizzeria POM’ PIZZAS (7 Place de la Cité, 77590 Bois-le-Roi) pour… les pizzas !

Merci à la Mairie de Samois sur Seine pour le prêt des tables et des chaises.

On ne répétera jamais assez : merci à David LAURENT et Victor COSTA d’avoir inventé ce merveilleux système DaVic. Plus d’info sur DaVic ici : http://circuit24samois.canalblog.com/archives/2017/11/08/35849719.html et là : www.da-vic.fr.

Mention spéciale pour David qui, en plus de son aide précieuse via courriers électroniques, n’a pas hésité à se déplacer pour nous aider à mettre en route notre système.

DPP_ffribgnbbksjjmh00011464

DPP_ffribgnbbksjjmh00011463

DPP_ffribgnbbksjjmh00011465

DPP_ffribgnbbksjjmh00011484

Et plus généralement, nous adressons un grand merci à la Mairie de Samois sur Seine et à l'Association Sportive Samoisienne (notre association) qui nous soutiennent et nous permettent d'exister depuis 20 ans maintenant!

Enfin, cette événementielle n’aurait pas pu avoir lieu sans l’implication et la motivation à toute épreuve de l'ensemble des membres du CIRCUIT 24 SAMOISIEN. Alors un énorme merci à eux. Au-delà, de l'organisation de nos 20 ans, tous ont contribués un jour ou l’autre à faire du club ce qu’il a toujours été: un club de passionnés, un club de potes, un club de fous ! Un club actif et motivé. Un club à la fois organisé et loin de toute prise de tête…

Bref, un club où on s’amuse sérieusement !

DPP_ffribgnbbksjjmh00011487

Bon, promis, on n'attendra pas encore 20 ans avant de remettre ça!

 

Aller, pour vous détendre de cerveau après toutes ces lignes de lecture, voici le film de nos 20 ans :