Pour cette 6ème manche (le 17/03/2018), le championnat connaît sa plus faible affluence depuis le début de la saison. Seuls 14 pilotes sont présents. Manquent à l’appel : Midas, Caliméro, Damien, Vince, LePascual, et 120. Chaque run durera donc 7 minutes.

DPP_ffribgnbbksjjm00011461

DPP_ffribgnbbksjjm00011456

Le circuit est monté rapidement, Poussin ayant commandé les troupes avec un poil d’avance sur l’horaire habituel, pour pouvoir regarder à temps les français se prendre une rouste en Irlande dans le tournoi (oui, quand on perd devant les britanniques, même d’un point, c’est une rouste !!!).

DPP_ffribgnbbksjjm00011457v

DPP_ffribgnbbksjjm00011460

Après un début de saison plus que laborieux, Poussin a rendu sa Renault plus que véloce et a trouvé sa vitesse de croisière. C’est lui l’homme fort de la journée. Alors que SSS a choisi de rouler avec l’Audi (?).

Dès les premiers runs, il est clair qu’une moyenne de 39 tours sera nécessaire pour être aux avant-postes.

DPP_ffribgnbbksjjm00011460s

DPP_ffribgnbbksjjm00011459v

VetteOne dispose lui aussi d’une Mercedes particulièrement affûtée. Elle est supérieurement rapide mais de nombreuses erreurs commises sur son dernier run (sur la bleue) l'empêchent de connaître un meilleur classement. Placée en bout de ligne droite, juste au ramassage, Boom et Laminak ne se lassent pas de se gausser des sorties systématiques et prévisible de Bruno mais hors de portée néanmoins des grosses patounes meurtrières.

DPP_ffribgnbbksjjm00011456v

DPP_ffribgnbbksjjm00011457

DPP_ffribgnbbksjjm00011458

DPP_ffribgnbbksjjm00011458v

Au classement final, Poussin l’emporte avec 3 tours d’avance sur Laminak, réellement surpris par sa performance. Celui-ci réalise une perf sur son dernier run, sur la rouge, avec 41 tours et le meilleur chrono, ce qui lui permet de devancer SSS d’un petit point. Boombastic est quatrième.

Ensuite, Philvit, Vette, Enzo, (mal remis de DRY ??), Roc, Gravillon (en forme lui !) et Taras se tiennent en 2 tours. Bibi musarde à la 11ème place alors que Pierre continue d’apprendre, peu satisfait de ses résultats. Il réalise néanmoins un excellent « 38 tours » lors de son dernier segment sur la verte.

Momo, tout en discrétion dans le vacarme continuel, termine dernier, juste devancé par Eric (Nan, parce que Cloclo, c’est pas possible !!!!), qui avait encore la tête à DRY, sa première course extra club.

DPP_ffribgnbbksjjm00011459

Retrouvez l’ensemble des résultats de la manche ici : Tableau_de_manche_6_DTM_SCX

 

Classement général :

Sea Sex & Slot (127pts en 6 manches) conserve la première 1ère place.  29pts derrière, Laminak (98pts en 6 manches) est loin d’avoir dit son dernier mot ! Et Midas (73pts en 5 manches) s’accroche à la troisième place. Notez qu’il est le mieux classé des pilotes qui n’ont pas couru la totalité des 6 manches.

Mais Enzo, 4ème avec 72pts et 6 manches au compteur, le talonne de très près (1pts !).

Et que dire de Poussin et sa fulgurante remonté qui lui permet, à l’issue de cette 6ème manche, d’intégrer le TOP 5 du classement générale ?!!! Avec 73pts en 6 manches, et une Renault RS01 ultra véloce, tous ceux qui sont actuellement devant lui au classement ont du souci à se faire ! Car on peut lui faire confiance, il fera tout pour décrocher un podium final… Sans compter que mathématiquement parlant, la première place est toujours jouable pour lui…

Puisque certains remontent au classement, d’autres perdent des places, c’est la dur loi du sport ! Ainsi, Philvit perd une place (6ème, 59pts en 6 manches). C’est aussi le cas de LePascual et Caliméro, tous deux « sautés » par VetteOne (7ème, 45pts en 6 manches).

Autre fait marquant : ROC (36pts en 6 manches) intègre le du TOP 10 au détriment de Bibi, 11ème (35pts en 6 manches).

 

Retrouvez le classement général provisoire ici : classement_championnat_DTM_SCX_C24S_M6

 

Prochaine manche prévue au calendrier: le samedi 14 avril 2018.

En attendent, bon slot à tous !

 

Par Laminak et SSS