DPP_ffribgnbb00011456

Version 1.1

Datée du 08/03/2017

 

 

1         Modalités de participation au championnat

Une participation à une manche du championnat est acceptée à titre « d’invité ».

Au-delà d’une manche, tout extérieur au Club devra payer une cotisation (divisée par 2 si la moitié de la saison est dépassée). Ceci pour des raisons d’assurance et également pour des raisons d’équité avec les adhérents qui ont payé leur cotisation en début de saisons, et qui ne peuvent pas forcément venir autant de fois qu’ils le voudraient.

Ne sont admises à courir les manches du championnat que les voitures répondantes aux spécificités du REGLEMENT TECHNIQUE du championnat (Voir ici: http://circuit24samois.canalblog.com/archives/2016/07/24/34114704.html).
Toutefois, à titre exceptionnel, un concurrent pourrait éventuellement prendre part à une manche avec une voiture « hors règlement », sans pour autant pouvoir prétendre marquer des points (participation « hors classement »).

 

2         Règles d’utilisation des voitures et réparation des pannes

Règle 1 : Un pilote a le droit de courir le championnat avec au maximum deux modèles différents de voitures, mais la voiture qui prend le départ d'une manche doit être la même durant toute la manche. Le changement de voiture ne pourra s'opérer qu'à la manche suivante. (Sauf cas exceptionnel explicité ci-dessous en Règle 4).

On entend par « modèle de voiture » le type de carrosseries utilisé. Par exemple, un même pilote peut disputer le championnat avec une Matra MS 670B et une Ferrari 312PB (il s’agit bien de deux modèles différents). En revanche, le nombre de carrosseries de Matra MS 670B et de Ferrari 312PB qu’il pourra utiliser n’est pas limité.

Règle 2 : Si un pilote rencontre un problème durant un segment sur son auto, il devra essayer de réparer durant le temps imparti du segment (interdiction de poser en piste le « mulet » de remplacement). (Sauf cas exceptionnel explicité ci-dessous en Règle 4).

Règle 3 : Si la réparation n'a pas pu être réalisée dans le temps imparti du segment où la panne est survenue, le pilote concerné ne peut poursuivre les réparations durant le segment suivant que s'il pilote à nouveau dans ce segment. Dans le cas contraire, il pose les outils et va occuper un poste de ramassage.

Règle 4 : Si vraiment, la panne s'avère trop importante et non réparable dans un temps raisonnable (un temps de réparation supérieur à la durée de deux segments est considéré comme non raisonnable), le pilote est autorisé à utiliser son mulet pour terminer la manche.

 

Règle 5 :Si un pilote doit utiliser son « mulet » pour cause de panne trop importante sur son auto principale (voir la Règle 4), alors ce dernier devra obligatoirement terminer dernier de la manche durant laquelle il aura utilisé son « mulet ».

De plus, il ne marquera aucun point à l’issue de la manche.

Notes : Un pilote concerné par la Règle 4 ferait marque d’un excellent esprit sportif durant les run suivant l’utilisation de son « mulet », s’il s’arrangeait pour ne pas terminer devant un petit camarade, qui lui n’aurait connu aucun problème technique. Le choix de cette « option » étant librement laissé au bon vouloir des pilotes qui seraient concernés par la Règle 4.

Le but de ces mesures n’est pas de pénaliser à outrance un pilote rencontrant un problème sur son auto (d’où la règle 4). C’est surtout de permettre, d’une part, aux pilotes ne rencontrant pas de problème, de bénéficier réellement d’un avantage par rapport à leur camarades rencontrant un problème (« ce sont les dures lois de la course », pourrions-nous dire… ou encore, « c’est le jeu ma pauvre Lucette !!! »). Et d’autre part, cela permettra d’avoir un nombre de ramasseurs constants et raisonnable durant la totalité d’une manche.

Enfin, et c’est le plus important : pas d’inquiétude ou de « prise de tête », nous sommes tous là avant tout pour s’amuser entre amis !

 

3         Déroulement et planning du championnat

Le championnat comportera 9 manches, dont six seulement compterons pour le résultat final (pour chaque pilotes, les six meilleurs résultats uniquement seront comptabilisés). Chaque pilote dispose ainsi de 3 « jokers ».

Les courses auront lieu les samedi après-midi, lors des horaires d’ouverture traditionnels du club.

Tension d’alimentation : A définir

Calendrier des courses : http://circuit24samois.canalblog.com/archives/2016/10/06/34405027.html

Une course comporte 3 phases. Une première phase de qualifications. Une seconde phase de remontée. Et une troisième phase finale.

Ces dernières sont  décrites ci-après :

 

3.1        Les qualifications

Chaque pilote va courir sur chaque piste dans un ordre aléatoire (défini par l’ordinateur) contre des adversaires aléatoires.

Il y aura autant de manches que de participants. Une manche se court sur 10 tours.

A chaque manche, les pilotes marqueront :

-10 pts pour la première place

-6 pts pour la deuxième place

-4 pts pour la troisième place

-2 pour la quatrième place

-1 pt de bonus pour le meilleur temps de la manche.

 

A l’issue de toutes les manches, il y a un classement par points qui déterminera l’ordre de la remontée.

 

3.2        La remontée

Les 4 derniers du classement précédent s’affrontent dans une manche de 10 ou 15 tours, suivant le tracé choisi pour la manche (Tracé rapide ≈ 10s au tour = 15 tours ; tracé lent ≈ 15s au tour = 10 tours). Les 2 derniers de la manche sont éliminés.

Le choix de la piste est aléatoire.

Petite subtilité : Si nous sommes un nombre impair de participants, seul le dernier de cette manche sera éliminé (uniquement sur la première manche de la remontée, afin de se retrouver sur un nombre pair de participants).

Les pilotes qualifiés affrontent alors les 2 pilotes suivants dans l’ordre inverse du classement, lors d’une nouvelle manche. Et ainsi de suite jusqu'à la finale.

Exemple : 10 pilotes

Les 4 pilotes derniers du classement s’affrontent (pilotes classés 7, 8, 9 et 10). Les 2 qualifiés affrontent alors les pilotes classés 5 et 6. Et ainsi de suite jusqu’à la finale.

Points importants : 

Les 2 pilotes qui terminent 1er et 2ème des qualifications vont directement en finale.

Un pilote qui termine dernier des qualifications peut, par cette remontée, se retrouver en finale également, et remporter la course !

 

3.3        La finale

Les 4 pilotes vont s’affronter selon une course segmentée (4x2min de course).

Ils vont rouler sur les 4 pistes.

Toutes les 2 minutes, l’alimentation va être coupée, et les voitures et leur pilote vont changer de piste, pour repartir de l’endroit où ils se sont arrêtés. La course continue ainsi.

A l’issue de la finale le classement global sera établi et les points attribués pour le championnat selon le barème suivant :

 

1er.         25 points.

2e.           20 points.

3e.           16 points.

4e.           13 points.

5e.           11 points. 

6e.           10 points.

7e.           9 points.

8e.           8 points.

9e.           7 points.

10e.         6 points.

11e.         5 points.

12e.         4 points.

13e.         3 points.

14e.         2 points.

15e.         1 point.

Au-delà de la 15ème place :        0 point.

 

Planning de course :

Arrivée des participants à partir de 15h00.

Montage de la piste à 15h15.

Départ de la course à 16h00.

 

Remarque importante :

La course est relativement longue, il est important de commencer de bonne heure.

Merci d’être présent dès 15h15 pour le montage du circuit.

Les pilotes qui ne seront pas présent à 16h00 ne seront pas attendus pour lancer la course.