DPP_ffribgnbbksjjm00011461

La deuxième édition de l'American Legend de Rennes (7 et 8 octobre 2017) a été une fois de plus un beau succès. Il faut admettre que le Rennes Slot Club (RSC) maitrise bien la recette de « l'épreuve de slot réussie »! Après avoir organisé deux éditions des F1 Legends et la première édition de l’American Legend, on peut dire que le club breton était bien rodé ! En tout cas, il poursuit dans la même direction, en privilégiant originalité et convivialité. Et ça marche ! Pour preuve, il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le plateau de 15 équipes soit complet... Au grand dam du Circuit 24 Samoisien qui aurait bien aimé inscrire au moins une équipe… Cependant, le club Seine et Marnais était quand même représenté par… votre serviteur ! Hervé Prévost et Jacky Brunet (Legender of SCIF) m'ayant demandés à la toute dernière minute de les rejoindre (pour remplacer leur 3ème pilote Nico finalement indisponible). Autant vous dire que je ne me suis pas fait prier!

DPP_ffribgnbbksjjm00011460

DPP_ffribgnbbksjjm00011462

Pour cette American Legend 2, niveau voitures, on reprend (presque) les mêmes et on recommence ! (La King Cobra, jugée trop performante, était cependant interdite).

Les équipes et leur auto respectives:

GentleMans Drivers sur une AC Cobra roadster :

DPP_ffribgnbbksjjm00011482

Joe Bar Team sur une AC Cobra roadster :

DPP_ffribgnbbksjjm00011492

VGS & Co sur une AC Cobra coupé :

DPP_ffribgnbbksjjm00011485

Legender of SCIF sur une AC Cobra roadster :

DPP_ffribgnbbksjjm00011483

Surf'n Cheetah sur une Cheetah :

DPP_ffribgnbbksjjm00011489

Shelby AC Dry sur une AC Cobra coupé :

DPP_ffribgnbbksjjm00011490

BOBI'Z sur une Cheetah :

DPP_ffribgnbbksjjm00011484

Team CSB sur une AC Cobra hard-top :

DPP_ffribgnbbksjjm00011487

FBY sur une Kellison J4R coupé :

DPP_ffribgnbbksjjm00011471

Sagouins sur une Kellison J4R coupé :

DPP_ffribgnbbksjjm00011495

Vendée Slot Drivers sur une AC Cobra hard-top :

DPP_ffribgnbbksjjm00011491

Rebel Team sur une AC Cobra coupé :

DPP_ffribgnbbksjjm00011488

Interclubs sur une Cheetah :

DPP_ffribgnbbksjjm00011493

On Track Team sur une AC Cobra roadster :

DPP_ffribgnbbksjjm00011486

Team Gru sur une Chevrolet Corvette Stingray (la seule du plateau = gros défi!) :

DPP_ffribgnbbksjjm00011494

DPP_ffribgnbbksjjm00011466

DPP_ffribgnbbksjjm00011467

DPP_ffribgnbbksjjm00011457

DPP_ffribgnbbksjjm00011458


Durant le week-end, après deux séances successives d'essais libres, ce ne sont pas moins de 8 épreuves qui attendaient les valeureux concurrents.

Pour commencer, nous avons eu le droit à une séance d'essais qualificatifs très particulière, dite « épreuve spéciale 1 », dont la formule est désormais au moins aussi célèbre que la bosse qui pimente le circuit Rennais, ou que le cochon grillé qui nous est préparé chaque année ! Le principe : un pilote de chaque équipe doit aller le plus vite possible pour boucler un tour lancé... à bord d'une Chevrolet Bel Air Carrera tirant une remorque plateau... sur laquelle est posée la voiture du team en question... Un exercice relevant plus de l'acrobatie que tu pilotage!!!
Le team FBY entame bien son week-end puisqu’il remporte cette première spéciale.

Puis s'enchaînèrent les trois courses suivantes: Watkins Glenn (2h25), Monterey Laguna Seca (2h35) et Nassau (2h30), respectivement gagnées par les GentleMans Drivers, les Surf’n Cheetah et encore les Surf’n Cheetah. Si les deux premières avaient lieux sur le tracé habituel du RSC, Nassau avait la particularité d'être disputé sur une variante du circuit (suppression de la bosse et condamnation d'une partie du circuit (banking) par l’ajout d’un « raccourci »). Il faut souligner le fait que le RSC a bien tiré les enseignements de l’édition précédente de son épreuve (pas de rétrécissement ni d’aiguille automatique au niveau du raccourci). Ainsi, cette configuration du circuit de Nassau se révéla très plaisante et beaucoup plus fluide que la version 2016.

DPP_ffribgnbbksjjm00011468

DPP_ffribgnbbksjjm00011459

DPP_ffribgnbbksjjm00011463

DPP_ffribgnbbksjjm00011464

DPP_ffribgnbbksjjm00011465

Vers 21h15, vint l'heure tant attendue de l'apéro et du cochon grillé. Mais pas seulement... Si on pouvait s'attendre à retrouver une piste de dragters dans la pièce où nous allions manger (rapport à ce que nous avions vécu lors de l’édition 2016 de l’American Legend !), nous avons tous été surpris en y découvrant également un petit circuit 2 voies Ninco évoquant les rues de San Francisco et le film Bullitt!

Pour l'épreuve de dragster, ni le temps de réaction, ni le temps mis pour effectuer chaque run n'étaient mesurés. Le but du jeu était « simplement » d'immobiliser son dragster le plus près possible de la barrière situé en bout de piste (sans la toucher). Cela constituait l'épreuve spéciale 2. Et c'est les Legenders of SCIF qui récoltèrent les lauriers sur cette épreuve (la chance avant tout!).

DPP_ffribgnbbksjjm00011469

L’épreuve spéciale 3 avait donc lieu à San Francisco, théâtre de la célèbre course poursuite du film Bullitt. Elle s'est déroulée sous la forme de duels éliminatoires (à une manche gagnante). Les équipes se sont affrontées aux commandes de la Ford Mustang GT Fastback verte de Frank Bullitt (Steve McQueen) et de la Dodge Charger noire des méchants (Scalex au 1/32ème). Le premier qui rattrapait l'autre était déclaré vainqueur de la manche. Une épreuve très fun mais juste un peu trop longue sur la fin... Les vieux sloteurs que nous sommes étions pressés d'aller dormir! Ce sont les pilotes du team CSB qui s'en sortiront le mieux dans cette spéciale… très spéciale !

DPP_ffribgnbbksjjm00011470

Puis tout le monde alla se coucher pour une nuit courte mais quand même bien méritée.

DPP_ffribgnbbksjjm00011481


Les hostilités reprenaient le dimanche matin après le petit déjeuner, avec, dans un premier temps, le Grand Prix d’Indianapolis (700 tours - gagné par les GentleMans Drivers), puis, dans un second temps, avec la course de Sebring (2h30). Une dernière course remportée in extremis par Alexis Hesnault des GentleMans Drivers, qui, à l'issue d'un rush final mémorable, a réussi à doubler Gégé des Surf'n Cheetah, dans les tout derniers instants de course !

Au final, les Legender of SCIF montent sur la 3ème marche du podium (136pts) :

DPP_ffribgnbbksjjm00011501

Les Gentlemans Drivers font belle 2ème place (143pts) :

DPP_ffribgnbbksjjm00011502

Et le team Surf’n Cheetah remporte cet American Legend 2 (145pts) :

DPP_ffribgnbbksjjm00011503


Retrouverez l'ensemble des résultats de l'épreuve ici:R_sultats_American_Legend_2

Tout au long de ce week end, nous nous sommes donc vraiment régalés. L'organisation et l'ambiance furent au top. Les batailles en piste ont été intenses et passionnantes, et ce, à tous les étages du classement. Et quel plaisir de voir ces magnifiques autos évoluer dans ce superbe écrin qu'est le circuit du RSC. Bref, un week end de slot comme on les aime.

DPP_ffribgnbbksjjm00011473

DPP_ffribgnbbksjjm00011474

DPP_ffribgnbbksjjm00011475

DPP_ffribgnbbksjjm00011476

DPP_ffribgnbbksjjm00011477

DPP_ffribgnbbksjjm00011478

DPP_ffribgnbbksjjm00011479

DPP_ffribgnbbksjjm00011480

Maintenant, après deux éditions de « F1 Legends » suivies de deux éditions « d'American Legend », la question que beaucoup doivent se poser, c'est sans doute la suivante: « Mais que nous réserve donc le RSC pour 2018 ?». En tout cas, moi je me la pose !

Terminons par adresser un grand merci à l’ensemble des membres du Rennes Slot Club pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé et pour leur organisation sans faille.
Merci également à l'ensemble des participants, et à très vite pour de nouvelles aventures slotesques...

Retrouvez toute l’actualité du RSC ici : http://rennes-slot-club.org/

Et notre article sur la première édition de l’American Legend (2016): http://circuit24samois.canalblog.com/archives/2016/10/19/34456969.html