DPP_ffribgnbbksjj00011456

Il fait beau en ce samedi 20 mai. Le soleil brille, les oiseaux chantent, les gueules de loup boutonnent et les filles sont prêtes à jeter leurs culottes aux orties pour un simple regard des participants à la 8ème manche du championnat C24S 2017 Slot It Classic. Va faire chaud !!!!!!

L’actuel leader du championnat avait prévenu, il serait en retard. Le directeur decourse et néanmoins dauphin Poussin avait donc décidé, avec une impartialité qui le dispute au fair-play, de retarder le départ à 16h30. ("MAGOUILLE" entends-je au fond de la salle!!!). Pourtant, les premiers arrivants ont la surprise de voir SSS déjà affairé à installer la piste. Par contre, VetteOne est réellement en retard. Mais il se murmure que quelques fosses ont été creusées dans la forêt de FONTAINEBLEAU, suite à des échanges de mails ironiques, ou des membres du club ont glosé sur les difficultés manuelles et la faiblesse oculaire du sus nommé à régler sa McLaren ; (Préparez le Dei Profundis ….amen!!!)

En attendant, la piste 2 est rapidement montée et aucun problème de détection n’est à signaler.

DPP_ffribgnbbksjj00011465

DPP_ffribgnbbksjj00011466

Tout comme pour la manche 7, 12 pilotes sont au départ. Ce chiffre est pour le moment la plus faible affluence depuis le début du championnat.

VetteOne remet donc à neuf sa Mclaren (Laminak lui a fourni un châssis de M8, espérant ainsi échapper à un enterrement de 1ère classe qui lui est promis…

 

Les qualifications

Au départ des qualifications, Poussin connaît des problèmes de réglage du train avant sur la Matra. Problèmes vites réglés. VetteOne s’occupe de son guide et… Non, rien !!!!!!

A l’issue des qualifs, SSS et Cali vont directement en finale. Ils ne passent pas par la case départ. Ils ne touchent pas 20.000… mais ils ont le même nombre de points. Ça sent la bagarre...

A ce propos, le règlement changera l’année prochaine. Les meilleurs qualifiés de chaque segment de remontée auront la possibilité de choisir leur voie. (A l’exception, bien sûr, de celles du seigneur qui, comme on le sait, sont impénétrables!!!).

DPP_ffribgnbbksjj00011457

DPP_ffribgnbbksjj00011458

DPP_ffribgnbbksjj00011459

 

La remontée

Un nombre pair de concurrents au départ de cette manche, donc deux éliminés à l’issue du premier segment de remontée. Et les premiers sortants sont Eric et le prez Philvit. Eric est néanmoins content de son samedi puisque il récupère 3 Scalextric vintage que Laminak lui a reconditionné et remises à neuf. Ce sont les voitures de sa prime jeunesse et une larme nostalgique coule sur sa face poupine… C’est beau, c’est triste. On dirait du Lamartine….

Les sortants suivants, c’est une affaire de famille : Vette et Enzo. Vette est définitivement fâché avec sa McLaren et il n’est pas interdit de croire qu’il va finir par la régler à coups de 44 fillettes… D’autant qu’il perd deux fois la vis de fixation avant du châssis. Il avait surtout en tête d’essayer ses nouvelles "moche l’air"  NSR (des voitures d’hommes…).

Auteur d’une bonne séance de qualifs, VW échoue à une modeste 8ème place. Et à chaque fin de run, c’est la petite Rose qui lui ramène sa voiture aux stands ET sans sortir s’il vous plait !!!!! (C’est mimi)

Taras est satisfait. 7ème, c’est son meilleur résultat depuis qu’il est au club. D’autant qu’il sera absent pour la dernière pour cause d’hospitalisation. Bon courage à lui.

La petite finale est d’une limpidité totale. Le tirage au sort a désigné Bibi sur la bleue et Laminak sur la rouge. Poussin et Boom sont sur les voies centrales. Dès le départ, deux couples se forment. Laminak et Bibi s’arsouillent alors que Boom et Poussin, main dans la main et yeux dans les yeux, s’en vont vers la finale. Une seule sortie de piste et c’est pour Bibi, dans le dernier virage du dernier tour, qui l’empêche de disputer à fond le 5ème place.

DPP_ffribgnbbksjj00011460

DPP_ffribgnbbksjj00011461

DPP_ffribgnbbksjj00011462

 

La finale

Cette finale reflète la situation actuelle du championnat: les quatre meilleurs du club vont s’opposer.

Durant 3 segments, SSS va mener alors que les trois autres, au gré des voies extérieures, essayent d’accrocher la caravane. Mais Cali, le fourbe, est tapi dans l’ombre. Il attend son heure. Sa Matra marche du feu de dieu.

Lors du 3ème segment à lieu le tournant de la course. Poussin est sur le bleue et Boom sur la jaune. Tous deux sortent en même temps juste avant le poste de pilotage. L'accident bête, la mouche dans le lait, le caillou dans l’engrenage… Le ramasseur (dont nous tairons le nom pour ne pas accabler Bibi) tergiverse, hésite… trop tard !! Ils sont distancés.

Dernier segment, SSS est encore en tête mais sur la bleue. Cali, toujours imperturbable, intraitable (et pas seulement de nuit!!) :

- remonte inexorablement sur SSS ;

- fait péter le record du tour (9’564s).

Sea Sex & Slot se résout à finir second et laisse son adversaire filer va sa première victoire de la saison. Mais surtout, il se concentre sur ce qui se passe derrière lui… Car Poussin, revenu du diable Vauvert, lui met très fortement la pression. Il finit juste à quelques plaques de SSS, qui passe l’arrivée dans un souffle de soulagement ! S’ils avaient dû faire un tour de plus, Poussin l'aurait très certainement dépassé !!!

A noter que les 3 premiers finissent dans le même tour, Boom finissant 4ème.

DPP_ffribgnbbksjj00011463

DPP_ffribgnbbksjj00011464

 Retrouvez la totalité des résultats des qualifs et de la manche ici: Feuille_de_course_Manche_8_Slot_it_classic

 

Le classement général :

Beaucoup pensaient que le dénouement du championnat se jouerait pour une fois lors de la 9ème et dernière manche (prévue le samedi 3 juin prochain) tant les écarts entre les protagonistes étaient restreints en cette fin de saison. Et bien il n’en sera rien ! En tout cas en ce qui concerne la 1ère place…

C’est donc durant la 8ème manche que tout ce sera joué. La deuxième place difficilement décrochée par Sea Sex & Slot (131pts/6 manches), associée à la troisième place de Poussin, auront permis au premier nommé de garder la tête du championnat, mais surtout, d’être irrattrapable mathématiquement parlant.
En effet, SSS peut ne pas courir la dernière manche, il sera toujours en tête, peu importe qui la remporte. Si c’est Poussin, actuellement 2ème du championnat (115pts/7 manches), SSS restera devant pour au minimum 2 petits points. Si c’est Caliméro (108pts/7 manches), actuel 3ème du championnat, l’avantage numérique de Sea Sex & Slot sera alors porté au minimum à 8 points.

De la même manière, Poussin et Caliméro sont assurés de finir sur le podium final, car hors de portée de Boombastic (91pts/7 manches). Boom qui au mieux (en cas de victoire en manche 9 et de non-participation de Caliméro), pourra espérer terminer à 5 points du dernier nommé.

En revanche, entre Poussin et Caliméro, rien n’est joué pour la 2ème marche du podium final. Pour pouvoir monter dessus (sur le podium, hein...!), Caliméro devra terminer cette dernière manche en première ou en deuxième position, et espérer que Poussin ne fasse pas mieux que 4ème. Autrement dit, va y avoir du sport !

D’autant plus que dans le reste du top 5, et même dans le top 10, certains écarts sont relativement faibles, laissant entrevoir de possibles changements dans la hiérarchie finale…

Donc, réponse samedi 3 juin 2017 au soir !

Classement générale provisoire : classement_championnat_C24S_Slot_It_classic_2016_2017_apr_s_M8