Hey men! Where did you were the october 1st and 2nd 2016?

DPP_ffribgnbb00011470

DPP_ffribgnbb00011471

Pour tous amateurs de circuit routier électrique, s'il y avait bien un événement à ne pas rater en octobre 2016, in France, c'était bien l' "American Legend", au Rennes Slot Club (RSC)!

A l'image de ce qu'a pu nous proposer le club breton ces deux dernières années avec ses "F1 Legends", "American Legend" fut une belle réussite. Les rennais ont su une nouvelle fois proposer une épreuve mêlant originalité et convivialité. De quoi attirer un très beau plateau de 14 équipes.

DPP_ffribgnbb00011469

DPP_ffribgnbb00011478


Depuis longtemps, allez rouler au RSC signifie "prendre du bon temps". L'organisation est au top et tout est fait pour que chacun prenne un maximum de plaisir, que ce soit sur ou en dehors de la piste. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, cette année encore, le célèbre duo cochon grillé/Sainte Colombe était de la partie...

DPP_ffribgnbb00011459

Et puis côté course, comme à l'accoutumé, l'immersion dans le thème retenu fut totale. "American Legend" donc pour cette année. L’idée était de faire la part belle aux bolides américains ayant brillé sur les circuits US durant les années 60. Des voitures mythiques, toutes plus belles les unes que les autres: Chevrolet Corvette Stingray, Cheetah, Kelison, King Cobra, AC Cobra... Toutes de la marque MRRC et toutes pourvues du célèbre châssis Clubman.

"American Legend" oblige, les traditionnelles galettes/saucisses laissèrent place à de succulent burger/frites. Certains pilotes avaient même joué le jeu jusqu'à revêtir une tenue de mécano "vintage". (La tenue "vintage", pas le mécano ! Quoique...)

DPP_ffribgnbb00011461


Du côté du Circuit 24 Samoisien, 3 équipes avaient fait le déplacement:

Les "Kif Of Slot" (Bibi, VetteOne, Laminak), "The Demoniac Sloteurs" (Calimero, Boombastic, Mickey) et la "Dream Team Clément" (Satanas, Kiki, Sea Sex & Slot).


Pour cet événement, le RSC avait annoncé, depuis quelques mois déjà, la modification de leur piste. Mais là-dessus, rien n'avait filtré. Même pas une toute petite photo... Du coup, à peine arrivée dans les locaux du club, tous les pilotes s'empressèrent d'aller voir les nouveautés. Et quelles nouveautés! Devant leurs yeux, serpentant dans le local du club, une toute nouvelle piste au tracé complètement inédit. Un tracé somptueux, hyper réaliste et au dénivelé incroyable. Un tracé au premier abord assez technique, mais qui au final ne se révèle pas trop compliqué à "apprendre".

S'ajoute à ça une importante fluidité en piste, apportée par de nombreux aiguillages (plus que sur l'ancien tracé), même si de ce côté-là, certaines aiguilles se seront malheureusement révélées défaillantes durant le week end (problèmes de jeunesse sans doute).

Tout cela a du représenter un chantier compliqué à mettre en œuvre en si peu de temps (moins d’un an). Mais au final, on peut dire que le jeu en valait largement la chandelle. Car en termes de rendu visuel comme en termes de pilotage, la nouvelle piste du RSC est un vrai régal.

DPP_ffribgnbb00011456

DPP_ffribgnbb00011458

 


Le "toboggan Rennais", rêve où cauchemar américain ?


Ça dépend pour qui, ça dépend du moment... Et oui, car durant le week end, ce n'est pas moins de 5 courses et de 3 spéciales qui auront été disputées. Et les fortunes diverses et variées se seront succédées pour l'ensemble des équipes.


Le programme de la compétition était le suivant:

 

Samedi
-Essais libres
-Spéciale 1 (transfert): Un pilote de chaque équipe devait faire un tour lancé chronométré aux commandes d'une Chevrolet Bel Air Carrera tirant une remorque "plateau", sur laquelle était installé le bolide de l'équipe.

DPP_ffribgnbb00011460

DPP_ffribgnbb00011462

-Course 1: Watkins Glen (2h30)
-Course 2: Monterey Laguna Seca (2h25)
-Spéciales 2 (dragster): Les pilotes ont pu mesurer leur réactivité lors de runs endiablés à bord de Hot Rod carrera au 1/24ème!

DPP_ffribgnbb00011472

DPP_ffribgnbb00011473

-Spéciale 3 (freinage): Toujours à bords des monstrueux Hot Rod lancés à pleine charge, chaque pilotes devaient freiner pour venir d'immobiliser le plus près possible d'une marque tracée en bout de piste... (Epreuve "spéciale pilotes couillus", qu'ils auraient dû l’appeler celle-là!)

DPP_ffribgnbb00011474

DPP_ffribgnbb00011475

DPP_ffribgnbb00011476

-Course 3: Nassau (2h30)

Dimanche
-Course 4: Indianapolis (700 tours)
-Course 5: Sebring (2h30)


Au final, seuls les résultats des 3 spéciales et des 4 meilleurs courses de chaque équipe ont compté pour le classement général.


Du côté des équipes engagées, force est de constater que celles qui avaient choisi d'aligner une Corvette Stingray étaient quelque peu désavantagés. Le coupé Chevrolet étant en effet un peu plus délicat à piloter en virage, du fait de sa hauteur et de son gabarit plutôt imposant. Mais pas de quoi parler de cauchemar non plus! Non, bien au contraire, tous les pilotes semblent avoir pris énormément de plaisir durant tout le week end. Même s'il est vrai qu’au final, le sort se sera acharné sur certaines équipes plus que sur d'autres...

DPP_ffribgnbb00011463

DPP_ffribgnbb00011464

DPP_ffribgnbb00011465

DPP_ffribgnbb00011466

DPP_ffribgnbb00011467

DPP_ffribgnbb00011468

DPP_ffribgnbb00011477


Du côté des trois équipes engagées par le Circuit 24 Samoisien, The Demoniac Sloteurs ont malheureusement connu un grave problème de transmission lors de la course d'Indianapolis, alors qu'ils pouvaient prétendre à une place sur le podium. Les Kiff Of Slot ont perdu une tresse durant la course de Watkins Glen. Et la Dream Team Clément a été ralenti par un axe arrière bloqué, également durant la course de Watkins Glen, ainsi que par des problèmes de connexion entre le guide et la puce Digital DaVic, durant la course de Nassau.

Mais comme on dit, cela fait partie de la course...


Voici les podiums de chacune des spéciales et des courses:


Spéciale 1 (transfert)
1er: Dream Team Clement
2ème: Bart Martin
3ème: KM Team

Spéciales 2 (dragster)
1er: Surf'n Cheetah
2ème: Kiff Of Slot
3ème: On Track Team

Spéciale 3 (freinage)
1er : Daktary
2ème: Surf'n Cheetah
3ème: CSB Team


Course 1 (Watkins Glen)
1er: Texas Drivers
2ème: Surf'n Cheetah
3ème: Legender SCIF

Course 2 (Monterey Laguna Seca)
1er : Bart Martin
2ème: Legender SCIF
3ème: Dream Team Clement

Course 3 (Nassau)
1er: Legender SCIF
2ème: Texas Drivers
3ème: FBI Racing Team

Course 4 (Indianapolis)
1er: Legender SCIF
2ème: Dream Team Clement
3ème: Texas Drivers

Course 5 (Sebring)
1er: Bart Martin
2ème: Daktary
3ème: FBI Racing Team



Classement courses
1er: Legender SCIF
2ème: Texas Drivers
3ème: Surf'n Cheetah

Classement général (spéciales + courses)
1er: Legender SCIF
2ème ex aequo: Texas Drivers / Surf'n Cheetah

Retrouvez tous les classements en détails ici: Classement_AMERICAN_LEGEND

Une fois de plus, le Rennes Slot Club aura excellé dans l'art de nous proposer une formule que nous pourrions qualifier de "dépaysante" et de vraiment très plaisante. Les temps d'un week-end, nous avons retrouvé l'ambiance et l'esprit des courses américaines des années 60.
Malgré quelque soucis techniques sur la piste, largement pardonnables au vu du jeune âge de celle-ci, l'organisation c'est révélée sans faille.
Les équipes et les pilotes furent quant à eux à la hauteur du rendez-vous.


Merci à l'ensemble du plateau, merci à Caliméro pour ses photos, et surtout, merci au Rennes Slot Club.
Et à l'année prochaine!


En bonus, le film de la course :