Version 1.2 (mise à jour le 25/01/2015)

 

photo reg sportif camions

 

1- Déroulement du championnat

Le championnat comportera 6 manches.

Pour le classement général final, ne seront comptabilisés que les 5 meilleurs résultats de chaque participant. De ce fait, ces derniers bénéficieront de 1 « jokers » chacun.

Un système de pénalité de poids permet de réduire les possibles écarts de performances trop importants entres les différents participants. Le championnat devrait ainsi rester plus « ouvert » pour l’ensemble des participants (voir 3. Pénalité de poids).

Les courses auront lieu les samedi après-midi, lors des horaires d’ouverture traditionnels du club.

Tension d’alimentation : 12V

Planning des manches : cf planning sur le lien suivant : Non établi pour le moment

Une course comporte 3 phases. Une première phase de qualifications. Une seconde phase de remontée. Et une troisième phase finale (voir 2. Déroulement des manches).

 

2- Déroulement des manches

Les manches se disputeront sur différents tracés.

 

2.1- Planning d’une manche :

15h30 : Arrivée des participants à partir.

15h45 : Montage de la piste.

16h30 : Contrôle technique (avec notememnt la pesée de chaque camion prenant le départ de la manche), suivi du départ de la manche.

Remarque importante :

La course est relativement longue, il est important de commencer de bonne heure.

Merci d’être présent dès 15h45 pour le montage du circuit.

Les pilotes qui ne seront pas présent à 16h30 ne prendront pas part à la course.

 

2.2 – Les qualifications

Chaque pilote va courir sur chaque piste dans un ordre aléatoire (défini par le logiciel Slot4+) contre des adversaires aléatoires. Il y aura autant de manches que de participants. Une manche se court sur 10 tours.

A chaque manche, les pilotes marqueront (données paramètrées dans le logiciel Slot4+):

-10 pts pour la première place

-6 pts pour la deuxième place

-4 pts pour la troisième place

-2 pour la quatrième place

-1 pt de bonus pour le meilleur temps de la manche.

 

A l’issue de toutes les manches, il y a un classement par points qui déterminera l’ordre de la remontée.

 

2.3 – La remontée

Les 4 derniers du classement précédent s’affrontent dans un segment 10 ou 15 tours, suivant le tracé choisi pour la manche (Tracés rapides ≈ 10s au tour = 15 tours ; tracés lents ≈ 15s au tour = 10 tours) . Les 2 derniers du segment sont éliminés.

Le choix de la piste pour chaque segment est aléatoire.

Petite subtilité : Si nous sommes un nombre impair de participants, seul le dernier du premier segment de la remontée sera éliminé, afin de se retrouver sur un nombre pair de participants).

Les pilotes qualifiés affrontent alors les 2 pilotes suivants dans l’ordre inverse du classement, lors d’un nouveau segment. Et ainsi de suite jusqu'à la finale.

 

Exemple : 10 pilotes

Les 4 pilotes derniers du classement s’affrontent (pilotes classés 7, 8, 9 et 10) lors d'un premier segment. Ensuite, les 2 qualifiés affrontent alors les pilotes classés 5 et 6, lors d'un second segment. Et ainsi de suite jusqu’à la finale.

 

Points importants : 

Les 2 pilotes qui terminent 1er et 2ème des qualifications vont directement en finale.

Un pilote qui termine dernier des qualifications peut, par cette remontée, se retrouver en finale également, et remporter la course !

 

2.4 – La finale

Les 4 pilotes vont s’affronter selon une course segmentée (4x2min de course).

Ils vont tous rouler sur les 4 pistes.

Toutes les 2 minutes, l’alimentation va être coupée, et les voitures et leur pilote vont changer de piste, pour repartir de l’endroit ou ils se sont arrêtés. La course continue ainsi.

A l’issue de la finale, le classement global sera établi, et les points seront attribués pour le classement général du championnat, selon le barème suivant :

 1er.         25 points.

2e.           20 points.

3e.           16 points.

4e.           13 points.

5e.           11 points. 

6e.           10 points.

7e.           09 points.

8e.           08 points.

9e.           07 points.

10e.       06 points.

11e.       05 points.

12e.       04 points.

13e.       03 points.

14e.       02 points.

15e.       01 point.

 

3- Pénalité de poids

 

3.1-Généralité

Les pénalités de poids prennent la forme d’un ou plusieurs lests de 5g, fournis par la direction de course. Suivant la pénalité attribuée, les lests sont de couleurs différentes. Ainsi,  ils sont facilement identifiables (cf 3.2-Modalité d’attribution des lests de pénalité). Il est interdit de les modifier (limage, découpe, perçage, etc.). Ils doivent rester dans leur état d’origine.

Tous les camions sont pesés lors du contrôle technique ayant lieu avant chacune des manches. Leur poids est noté dans un tableau. Pour un concurrent sous l’emprise d’une ou plusieurs pénalités, le poids de son camion sans les pénalité doit correspondre au poids de son camion relevé lors du contrôle technique de la manche précédente (+ ou – 1g).

Seuls les pilotes qui n’ont pas reçu de pénalité de poids à l’issue de la manche précédente, peuvent faire varier le poids de leur camion d’une manche à l’autre (qui rappelons-le, doit toujours être > ou = à 150g; cf Règlement Technique du championnat: http://circuit24samois.canalblog.com/archives/2014/01/22/29009776.html).

Toutes les pénalités de poids, ainsi que leur motif, seront également notés dans un tableau.

 

3.2-Modalité d’attribution des lests de pénalité

 

Il existe deux sortes de pénalité de poids : les pénalités de poids liées au classement général provisoire du championnat, et les pénalités de poids liées au classement de la manche précédente.

3.2.1-Pénalités de poids liées au classement général provisoire du championnat à l’issue de la manche précédente :

Le 1er du championnat embarque 15g ;

Le 2ème du championnat embarque 10g ;

Le 3ème du championnat embarque 5g.

 

3.2.2-Pénalités de poids liées au classement de la manche précédente :

Le 1er de la manche précédente embarque 15g ;

Le 2ème de la manche précédente embarque 10g ;

Le 3ème de la manche précédente embarque 5g.

 

Le lest maximal que pourra embarqué un camion est donc de 30g (tous types de pénalités confondues).

En course, si un pilote perd un lest de pénalité, il devra s’arrêter immédiatement afin de le re-fixer.

A l’issue de chaque manche, les pilotes ayant embarqué des lests de pénalité (tout types de lests confondus) doivent les restituer à la direction de course.

Entre deux manches, la direction de course communiquera les résultats de la manche précédente, le classement générale provisoire, et donc, les noms des pilotes concernés par les différentes pénalités de poids qui s’appliqueront à la manche suivante (ainsi que les masses qu’ils devrons embarquer).

Et à chaque départ d’une nouvelle manche, la direction de course distribuera aux intéressés, les lests qu’ils devront embarquer dans leur camion pour pouvoir courir la manche.

Ainsi, tout est "remis à plat" à chaque départ de nouvelle manche.

 

3.3-Fixation des lests de pénalité 

La fixation des lests de pénalité doit être assurée par de la « patafixe ».

Ils devront être fixés aux camions concernés à des endroits bien spécifiques, déterminés et validés par la direction de course :

-Pour les MAN, Mercedes et Buggyra, fixés sur la partie supérieure des deux pontons latéraux, juste à l’arrière de la cabine (de façon superposés (si besoin) et placés symétriquement). En cas de pénalité(s) induisant une masse impaire (5, 15, 25g), il est autorisé de placer un lest de 5g à la verticale, toujours à l’arrière de la cabine, mais cette fois-ci au centre de cette dernière. Voir photos : Prochainement

-Pour le Sisu, fixés sur la partie supérieure de la culasse (pas assez de place sur les pontons à cet endroit), juste à l’arrière de la cabine (de façon superposés (si besoin) et placés symétriquement). En cas de masse impaire (5, 15, 25g), il est autorisé de placer un lest de 5g à la verticale, toujours à l’arrière de la cabine, mais cette fois-ci au centre de cette dernière. Voir photos : Prochainement